Rediffusion à venir sur RDI

Surveillez la grille horaire.

Place publique

En savoir plus

Retour

S’engager pour changer le monde

La pauvreté n’est pas une fatalité. Aux quatre coins du pays, des citoyens canadiens travaillent d’arrache-pied à en faire la preuve. Par leur engagement personnel dans la lutte contre les inégalités, ces citoyens donnent un sens au mot solidarité et nous font rêver d’un monde plus juste et plus équitable. Portrait de la charité canadienne.


ZOOM SUR LE BÉNÉVOLAT

En 2006, 12,5 millions de Canadiens se sont impliqués de façon bénévole, ce qui représente environ 46 % des Canadiens âgés de plus de 15 ans. L’année suivante, en 2007, les Canadiens ont investi près de 2,1 milliards d’heures en engagement bénévole, soit l’équivalent d’environ 1,1 million d’emplois à temps plein. Pour une époque où chacun court après son temps, force est de reconnaître que ces chiffres sont impressionnants.

Mais qu’est-ce qui pousse tous ces gens à consacrer autant de temps à une cause? Selon les données recueillies par Statistique Canada en 2007, il semble que plusieurs d’entre eux soient avant tout motivés par le désir de contribuer au bien-être de leur communauté. D’autres mentionnent que cet engagement leur permet de mettre à profit leurs compétences au service d’une bonne cause ou vouloir travailler sur une cause qui les a personnellement touchés.

S’il n’est pas possible de dresser le portrait type des bénévoles canadiens, quelques caractéristiques méritent toutefois d’être soulignées. Les Canadiens qui s’engagent le plus dans une cause bénévole, en termes de pourcentage de la population, sont notamment les jeunes, les parents d’enfants d’âge scolaire, les personnes avec une scolarité et un revenu plus élevés que la moyenne ou celles qui sont actives sur le plan religieux. Par contre, les personnes qui consacrent le plus d’heures à des activités bénévoles sont en moyenne plus âgées et n’ont pas nécessairement un revenu élevé ou une grande scolarité.


LES DONS DE BIENFAISANCE

Tous n’ont malheureusement pas le temps ou la possibilité de s’engager dans des activités bénévoles. C’est pourquoi plusieurs choisissent plutôt de soutenir une cause par une contribution financière. En 2009, la valeur totale des dons de bienfaisance des Canadiens se chiffrait à 7,8 milliards de dollars. Si cette somme peut sembler importante, il faut souligner qu’elle est malheureusement en forte baisse depuis 2007 en raison de la crise économique (voir texte suivant).

Les données recueillies en 2007 par Statistique Canada révèlent que c’est avant tout le sentiment de compassion envers les gens dans le besoin qui motive les citoyens à faire un don de charité. Ce serait le cas de 90 % d’entre eux. D’autres donateurs soutiennent quant à eux être poussés par le désir de contribuer à la communauté ou à une cause à laquelle ils croient personnellement.


DES MODÈLES INSPIRANTS

Tout au long de notre série, nous avons rencontré des personnes qui luttent au quotidien contre les ravages de la pauvreté. Que ce soit par leur travail dans le milieu communautaire ou par leur engagement bénévole, ces citoyens nous ont profondément touchés et méritent notre admiration. Plusieurs d’entre vous nous ont d’ailleurs écrit à ce sujet

Vous souhaitez vous aussi vous impliquer dans votre communauté? N’attendez plus! Il y a certainement près de chez vous un organisme au sein duquel vous pouvez vous impliquer d’une manière ou d’une autre. Consultez notre répertoire des organismes ou informez-vous dans votre communauté.

Non, la pauvreté n’est pas une fatalité. Et tous ensemble, nous pouvons faire la différence.


Retour